Les influenceurs voyage : quels pouvoirs ont-ils sur le tourisme ?



Aujourd’hui, les influenceurs sont une réelle source d’inspiration pour leur communauté. C’est d’ailleurs à eux que l’on va se référer la plupart du temps pour trouver un bon restaurant à tel endroit, choisir un hôtel dans tel pays, quels habits sont à la mode en ce moment, bref ils ont un réel pouvoir de publicité et d’achat sur les individus.

Le monde du tourisme a su tirer profit de ces nouveaux métiers et en profite de plus en plus pour faire rêver les gens, attirer le plus de monde et créer de la notoriété pour le lieu. Instagram par exemple, est un des outils le plus adapté à cette communication, où les photos de paysages, hôtels, lieux atypiques sont le plus vus et recherchés (exemple avec beautiful destination, beautiful hotel, etc.)!

Marie Prat, Brand Social Media Manager pour AccorHotels et Ibis a expliqué que : « Les Millenials rejettent littéralement la publicité traditionnelle. » et que lorsqu’un blogueur collabore avec une entreprise du Tourisme « c’est aussi pour lui un bon moyen d’élargir son audience à l’international » !

Une liberté de contenu



Cependant, l’influenceur voyage ayant un contenu artistique (photos, vidéos, blog) doit avoir une liberté vis-à-vis de son temps et de son rendu. L’influenceur doit être libre de poster le contenu de son choix selon Marie Prat. Une vision partagée par Alex Vizeo (blogueur voyage) pour qui travailler avec une marque signifie avoir carte blanche. « On doit rester indépendant et avoir de vraie valeur. Tout est question de confiance. », a-t-elle déclaré.

De ce fait, les influenceurs n’ont pas de salaire fixe. « On est payé au cas par cas », explique Alex Vizeo. « Parfois on signe des contrats ou l’on doit poster 2 vidéos ou 3 articles par jour. Pour nos posts sur les réseaux sociaux, c’est plutôt au feeling », déclare quant à lui Bruno Maltor (blogueur voyage).

Qui sont les influenceurs français les plus importants dans l’univers du tourisme ?




Pour définir l’influence d’un blogueur, plusieurs critères entrent en compte. Il faut regarder le nombre de followers qu’il détient sur ses réseaux sociaux et le montant qu’il demande pour réaliser un post sur ses réseaux (sponsorisé). Résultat, Olivier Wong (@wonguy974) décroche la première place des blogueur français influents avec plus de 205 000 followers (environ 840 € par post), devant Bruno Maltor (@brunomaltor), 133 000 followers (environ 512 € par post) et Mary Quincy (@mary_quincy), 123 000 followers (environs 497 € par post).



Exemple de buzz d’influence marketing dans l’univers du voyage et de la découverte



L’offre de stage de Bruno Maltor : « lemeilleur stage du monde » « Même si tout le monde pense que je suis en vacances, être blogueur, c’est beaucoup de boulot ! Afin de continuer à partager mes aventures, mes histoires, mes photos, j’ai décidé d’embaucher un stagiaire… LE/LA STAGIAIRE. »  L’offre donnait très envie, il s'agissait de : suivre un blogueur-voyageur autour du monde pendant six mois afin de l’aider à rédiger du contenu, des vidéos, et communiquer autour de ses expériences, le tout rémunéré 1.000€ bruts par mois, avec un pied-à-terre  à Prague. 

Cette histoire a fait le tour d’internet, a été reprise dans plusieurs journaux, site internet, et bruno a fait face à plus de 800 candidatures pour ce fameux stage au cœur de l’influence marketing.

Le monde du tourisme, attire et séduit de plus en plus, car c’est vrai, qui ne rêve pas d’être à « leur » place ? Les influenceurs ont pour but de nous faire voyager mais surtout de nous donner des idées et créer des envies. Quoi de plus bénéfique et efficace pour les entreprises dans le secteur du tourisme ? 😊


NOS DERNIERS ARTICLES :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire