L'art du storytelling digital


Lundi, on vous expliquait comment réussir son storytelling. Cependant, ces dernières années, le nombre de lieux où raconter vos histoires a augmenté de façon exponentielle, et il apparaît notamment que l’arrivée du digital ait changé les codes traditionnels du storytelling. L’article d’aujourd’hui aborde le sujet du storytelling digital, et vous explique toutes les subtilités de cet art qui consiste à raconter des histoires sur les réseaux réseaux.

1. Communiquer de manière cohérente 
Auparavant, la communication allait de la marque vers l’audience de manière linéaire et directe, et cela simplement à cause de la nature des médias utilisés, eux aussi très directs (TV, journaux, panneaux publicitaires). 
Avec l’introduction des réseaux sociaux, cela a changé. Ces derniers permettent aujourd’hui aux marques de communiquer sur plusieurs éléments, de manières différentes, avec l’objectif de créer in fine un seul et même concept, une histoire cohérente du début à la fin, un storytelling qui fait sens. 
La possibilité d’employer cette cette nouvelle forme de narration grâce aux réseaux sociaux a totalement changé la manière dont les marques envisageaient leur communication. Ces dernières doivent penser le storytelling de manière plus systémique, créant plus étapes dans leur stratégie de communication qui à long terme formeront une narration cohérente et pleine de sens. Cette histoire se perfectionnera aussi grâce aux interactions créées grâce aux réseaux sociaux.

2. L’ère de la co-création
Avec l’essor des réseaux sociaux, les marques ne maîtrisent plus entièrement leur communication. En effet, chacun partage, donne son avis, publie du contenu à propos des marques qu’ils utilisent, aiment ou aiment moins. Et cela est encore plus vrai depuis la naissance du phénomène qu’est l’influence.
Au delà encore, la communication digitale donne naissance à de nombreuses interactions entre les marketeurs et les membres leur audience, qui peut même devenir parfois des partenaires de co-création qui les aideront à améliorer l’expérience créée sur les réseaux sociaux.



3. D’un contenu unique au patchwork de contenus
Chaque utilisateur des réseaux sociaux est un potentiel créateur de contenu, et chacun à un rôle dans le message que vous passez à votre audience. Dans le passé, la seule source de communication et d’information disponible à propos des marques, c’était la marque elle même. Dorénavant, grâce aux réseaux sociaux, tout à changer, et les contenus sont de plus en plus nombreux. Les consommateurs sont même en attente et en demande d’une réinterprétation des messages des marques par des influenceurs, et les plateformes collaboratives où chacun peut donner son avis ne s’arrêtent plus de croitre. 

4. De l’incitation aux insights
La naissance du digital a aussi été celle de la data, et désormais les marques ont accès à de plus en plus d’informations (“d’insights”) sur leur audience. Cela leur permet donc de segmenter leur clientèle pour mieux cibler leur communication en fonction de critères très précis. L’idée n’est plus désormais de simplement communiquer, mais d’amener les clients à venir vers vous, en communiquant de la meilleure manière. 

En conclusion, il est nécessaire d’avoir conscience qu’aujourd’hui, les utilisateurs des réseaux sociaux sont devenus des experts à la fois en technologies mais aussi en termes de communication sur ces réseaux. Ils attendent donc des marques qu’elles se distinguent et apportent une valeur ajoutée à leur flux de contenus, mais aussi qu’elles personnalisent de plus en plus leurs messages et leurs produits. 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire