6 tips pour mieux comprendre les influenceurs #5 : les influenceurs sont de véritables créateurs de contenu


Hier, nous avons parlé de rémunération et de monétisation des contenus créent par les influenceurs. S’il est très important de valoriser le travail des influenceurs, certaines marques ont tendance à penser que le fait de payer un influenceur suffit pour lui imposer une certaine ligne éditoriale. Ceci est une des erreurs majeures commises par certaines entreprises. Or, cela revient à considérer que la valeur de ces influenceurs repose sur leur audience, leur reach, plus que sur leur capacité à créer de l’engagement au sein de leur communauté. 

Cette idée reçue peut être dangereuse car cela revient à considérer les influenceurs comme des placements d’argent qui doivent être rentables à long terme, et non plus comme des investissements dans l’humain. En réalité, travailler avec des influenceurs est avant tout une question de relations humaines. Au delà encore, et nous l’avons plusieurs fois répété cette semaine, les influenceurs sont de véritables créateurs de contenu, des leaders d’opinion, qui peuvent renforcer votre image de marque.  

Il est donc indispensable pour les marques de savoir se mettre à la place de l’influenceur sollicité, afin de comprendre son univers, son audience et ses objectifs. Cela rendra les collaborations futures plus impactantes que jamais. 
Nous avons demandé à May Berthelot, influenceuse, de nous raconter comment elle a créé un univers qui lui est propre.

Quelles sont tes sources d’inspiration ? 
Mes sources d'inspiration sont multiples. Mon entourage m'inspire énormément et surtout ma mère. Bien évidemment, les publicités sont de grandes sources d'inspiration. Dans le monde de la mode, je suis admiratrice du style d'Olivia Palermo. 

Comment as-tu construit ton univers ?
Mon univers s’est construit assez naturellement, la mode étant une passion de longue date pour moi. Je dirais que le mot qui qualifie le mieux l’univers que j’ai créé est l’honnêteté, c’est sur cela que se fonde tout mon travail. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire