Réseaux sociaux, “fast fashion” et e-commerce


De nos jours, les réseaux sociaux font partie de notre vie quotidienne et il est difficile de se souvenir de ce à quoi la vie pouvait ressembler avant eux. Nous les utilisons tous, pour partager du contenu, ou plus simplement pour se tenir au courant de ce que font nos amis ou personnalités préférées. 
Profitant de l’explosion des réseaux sociaux, la fast fashion est née. Celle-ci désigne le renouvellement toujours plus rapide des collections et des articles de mode présents en magasins. Certaines enseignes se sont spécialisées dans cette pratique, et les bénéfices qu’elles en tirent semblent être destinés à durer. 

Avant l’existence des réseaux sociaux, beaucoup de consommateurs avaient l’habitude d’investir dans certains articles haut-de-gamme, considérés comme intemporels, qu’ils allaient garder plusieurs années. En effet, les vêtements étaient beaucoup moins exposés qu’ils le sont aujourd’hui. Avec l’essor d’Instagram, Snapchat ou encore Pinterest, où les utilisateurs postent quotidiennement leurs looks, le fait de porter plusieurs fois la même tenue a commencé à poser problème dans l’esprit de certains consommateurs. D’autant plus que ces réseaux sociaux encouragent cette idée selon laquelle une fois qu’une tenue est partagée avec le reste des utilisateurs, elle ne peut plus être photographiée et montrée à nouveau. Le problème est alors que tout le monde ne peut se permettre d’acheter régulièrement des vêtements haut de gamme pour ne le porter qu’une fois.

Une des solutions fut celle offerte par les sites de location de vêtements de luxe, mais cela fut aussi l’occasion pour les marques de fast fashion de faire leur entrée remarquée sur le marché de la mode. En effet, avec l’essor des réseaux sociaux, la plupart des gens ont tendance à acheter des vêtements à la pointe de la mode mais qui restent abordables, et c’est sur ce créneau que se sont placées les marques de fast fashion. Ces retailers tirent les bénéfices des envies constantes des consommateurs de suivre la tendance. Et ce sont les réseaux sociaux qui leur amènent leurs clients, visitant les magasins leur téléphone à la main, pour s’inspirer de leurs influenceurs préférés et acheter en fonction de ce qu’ils voient sur leur feed. 



C’est pour cette raison que de nombreux sites de fast-fashion font appel à des influenceurs pour promouvoir leurs collections. C’est le cas, par exemple, de Boohoo, qui affirme que ses profits ont doublé après avoir payé des influenceurs et célébrités pour parler de leurs produits sur Instagram. Cela signifie qu’en plus d’être plus efficaces que des mannequins affichés en vitrines, les réseaux sociaux sont un réel moyen de créer de l’engagement chez les clients. Et cette tendance n’est pas prête de disparaître, quand on s’aperçoit que ces derniers temps, les sites de shopping en ligne s’intéressent de plus en plus aux nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle et peuvent maintenant atteindre les consommateurs à chaque instant, de manière extrêmement ciblée. 


Ainsi, les réseaux sociaux sont devenus le meilleur moyen de s’assurer des ventes en ligne, et cela est indéniablement corrélé avec la façon dont les utilisateurs s’influencent les uns les autres. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire