Snapchat stories vs Instagram stories: 5 comparaisons pour mieux comprendre leurs différences

Source: cybelimage.com


L’apparition, le 2 août dernier, des stories sur Instagram, a suscité une vague d’étonnement- voire même d’incompréhension- parmi les plus fervents utilisateurs de Snapchat. Pourquoi en effet ajouter à Instagram une fonctionnalité qui est déjà à elle seule l’objet d’une application ? À première vue, les deux services semblent assez identiques: sur Instagram comme sur Snapchat, les utilisateurs peuvent publier de façon illimitée des photos ou vidéos, d’une durée restreinte (10 secondes), pour un temps imposé (24 heures), et pouvant être rejouées autant de fois que souhaité durant ce laps de temps, dans le but de partager avec leurs abonnés des images du quotidien. Pourtant, un décryptage avisé des deux applications met en avant des possibilités et des enjeux différents. Comment, à partir d’une fonctionnalité similaire, les deux applications ont-elles réussi à se distinguer ?

1- L’audience

L’audience de Snapchat est en général plus restreinte que celle d’Instagram, le partage de photos et vidéo se faisant dans un cadre plus intime. Les stories Snapchat s’adressent seulement à un petit nombre d’utilisateurs, qui font partie des « amis » du snapchateur. Bien qu’il soit possible pour un influenceur ou une célébrité de rendre leur story public, Snapchat est avant tout le lieu privilégié de communication et d’échange entre un petit cercles d’utilisateurs. L’essence même d’Instagram repose au contraire sur le partage public de contenu, à grande échelle: chaque utilisateur à accès à un nombre infini de comptes publics ouverts à tous, dont l’application propose aux utilisateurs une sélection basée sur ses gouts et centres d’intérêt. Comment choisir alors le réseau le plus adapté à ses attentes ? Snapchat permet de profiter du caractère plus confidentiel du partage.
Sur Instagram, l’amplitude n’est pas la même. Le réseau compte en effet près de 3 fois plus d’utilisateurs que Snapchat (respectivement 600 millions pour Instagram contre 150 millions pour Snapchat), ce qui est un atout indéniable concernant la portée des publications. Ainsi 150 millions d’utilisateurs utilisent Instagram Stories chaque jour, contre 40 millions d’utilisateurs pour Snapchat. Cependant, cette large exposition restreint les utilisateurs à publier un contenu souvent moins personnel et plus général que sur Snapchat.


2- Le public cible

Le public touché par une story Snapchat n’est pas le même que celui touché par Instagram. Les utilisateurs Snapchat sont principalement des adolescents ou de jeunes adultes (- 25 ans), tandis que les utilisateurs Instagram, bien que jeunes également, ont des profils bien plus diversifiés. Ainsi 41% des utilisateurs Instagram ont entre 16 et 24 ans contre 71% des utilisateurs Snapchat. Lors de la création d’une story, bien que les mêmes publications puissent être sur les deux réseaux (il est possible d’importer une story Snapchat sur Instagram), il est donc justifié d’adapter le contenu à l’application utilisée. Les différences de public cible impliquent des différences de contenu. Les stories Snapchat se doivent d’être plus spontanées, juvéniles et naturelles que les stories Instagram, souvent plus professionnelles et mieux mises en scène autant du point de vue de la forme que du fond.

3- Les filtres et effets

Impossible de parler de stories sans mentionner les filtres : du filtre oreilles de chien aux couronnes fleurs, ils permettent de déformer les visages, de modifier la voix, de retoucher les couleurs. Bien que disponibles sur les deux applications, les filtres ont, la encore, un usage bien différent. Les filtres Snapchat ont le plus souvent vocation à ajouter une touche d’humour: déformants, ludiques et animés, ils sont source de divertissement. Instagram privilégient des filtres et effets esthétisants: il est possible, comme sur Snapchat, d’écrire sur la photo, à la différence près qu’Instagram permet d’écrire en effet « néon », pour un résultat plus artistique.

 
Source: fr.news.yahoo.com

L’effet boomerang, qui permet de créer des mini-vidéos d’1 seconde lu dans un sens puis dans un autre, est une autre exclusivité Instagram. Les filtres stories Instagram, à l’instar de l’application elle-même, permettent donc de lisser les photos et vidéos, de sublimer le visuel


4- Les fonctionnalités

Les deux applications se distinguent par un ensemble de fonctionnalités qui leur sont propre. Ainsi Instagram offre la possibilité de faire des vidéos en direct, qui sont accessibles à tous les abonnés de l’utilisateur.

Il est également possible d’insérer sur une photo ou une vidéo un lien donnant accès à une page web, ou de mentionner un utilisateur pour permettre un accès direct à son profil. Snapchat n’est pas en reste, avec la possibilité, à partir de 5$, de créer son propre « geofilter » (filtre uniquement disponible dans un périmètre délimité, allant de 1 800 à 460 000 mètres carrés) à l’occasion d’un événement (mariage, anniversaire, etc.). L’application met également à disposition de sa communauté des stories composées de snaps envoyés par les utilisateurs eux-mêmes, qui permettent ainsi de vivre des événements (défilés, concerts, matchs…) à travers le regard de snapchateurs à travers le monde. Snapchat permet enfin d’importer dans sa story des photos ou vidéos à partir de la pellicule du téléphone, et qui n’ont donc pas été enregistrés en direct.

5- Le concept

N’oublions pas que le principe même des deux applications reste sensiblement différent: si les stories ne représentent pour Instagram qu’une valeur ajoutée, elles sont au contraire l’essence même de l’application Snapchat. L’usage d’Instagram reste avant tout centré sur les publications permanentes de ses utilisateurs, tandis que Snapchat repose sur l’échange de photos et vidéos éphémères.

Malgré ces différences, la concurrence reste étroite entre les deux applications. L’avenir semble favorable à Instagram, dont le nombre d’utilisateurs est évalué à la hausse, tandis que Snapchat devrait connaître une stagnation. La stratégie de ce dernier le fait en effet se concentrer sur son audience de niche, tandis qu’Instagram gagne du terrain en élargissant sa base d’utilisateurs pour capter une audience maximale, notamment grâce à des nouvelles fonctionnalités telles que les stories.
Mais la guerre ne s’arrête pas à ces deux camps : avec le lancement en 2016 de Facebook live, Facebook est devenu un nouveau concurrent pour Snapchat et Instagram, en offrant la possibilité pour ses utilisateurs de faire des directs.


Source: newsroom.fb.com

Périscope, qui permet d’enregistrer des directs et de les visionner jusqu’à 24h après leur enregistrement, ainsi que Meerkat, l’application de streaming vidéo lancée par Twitter, sont également des rivaux pour le précurseur Snapchat, qui doit sans cesse se renouveler pour espérer maintenir son marché. Apple aurait également pour projet de lancer sa propre plateforme de partage et d’édition de vidéos dans le courant de l’année 2017… Affaire à suivre !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire