De plus en plus de mamans influenceuses attirent sur les réseaux sociaux et se créent une grande communauté, qu’il s’agisse d’influenceuses (lifestyle, mode, beauté) ou de maman dans la vraie vie devenues influenceuses. C’est le nouveau phénomène du moment : les Digital mums, très actives sur les réseaux sociaux et à la recherche de conseils, bons plans et soutiens.

Elle a entre 25 et 49 ans, elle a au moins un enfant et vit majoritairement en région urbaine bien qu’elle soit aussi très présente dans les zones plus rurales. Elle est active et a peu de temps libre. Elle se connecte au moins une fois par semaine à internet et sa consommation aussi bien des produits que médiatiques mélange on et off-line.

La Digital mum n’est pas n’importe qui et elle n’est pas seule : on en compte 8,7 millions en France (contre 10,7 millions de ménagères de moins de 50 ans source Médiamétrie).
Grâce à cette diversité de profils, chaque mère peut facilement s’identifier. La relation de confiance entre la Digital Mum et l’influenceuse n’en est que plus forte.

Pour les marques, il y’a une grande opportunité autour du marché de l’enfant. En enfin, la communauté de ces influenceuses va être très attentive, très admirative et confiante sur les produits mis en avant et proposés. Les mères connectées, en recherche constante de recommandations et d’avis, seront donc plus réceptives aux messages des marques via cette façon de communiquer.

Facebook se révèle un excellent canal pour toucher cette cible. «Nous recommandons aux marques d'apposer un bouton «Like» sur leurs produits», explique Fatima Aliane (Acxiom). Les digital mums aiment suivre l'actualité de la marque, partager leurs derniers achats et faire connaître à leur communauté les bonnes adresses ou les derniers bons plans.

Un réel enjeu pour les marques !


Les Digital mums sont une cible large à travers la France et représentent un enjeu majeur pour les marques. Elles se parlent, échangent, se font des recommandations, cherchent des informations, en bref : elles ne se suffisent pas du discours des marques. D’ailleurs elles font en général plus confiance à un commentaire laissé sur un blog par une autre maman qu’au moindre discours que la marque produit.

Les marques doivent prendre un compte les leaders d’opinions vers qui se tournent les Digital mums, et l’ont bien compris ! C’est la raison pour laquelle elles optent pour l’envoi de produits en passant par des plateformes comme Hivency pour leur permettre de cibler les influenceuses de leur secteur. Les marques ont donc tout intérêt à capitaliser sur l’influence des digital mums pour élargir et fidéliser leur audience.


NOS DERNIERS ARTICLES :

Qu’est-ce qu’une collection capsule ?

Une collection capsule concerne généralement le domaine de la mode et du luxe et signifie une collaboration entre une marque (de luxe) ou un créateur/influenceur/artiste reconnu et une marque plus populaire, grand public. Il s’agit d’une série limitée et provisoire d’articles vendus à des prix très bon marché par l’enseigne partenaire. Les collections capsules sont devenus « à la mode » grâce en 2004, à la collaboration en Karl Lagerfeld et H&M !

Il y a plusieurs avantages pour l’enseigne partenaire : tout d’abord d’un point de vue économique, car leur chiffre d’affaires et trafic en point de vente augmentent très fortement et cela apporte à l’image de marque un aspect très positif et qualitatif. Pour la marque de luxe partenaire, cela permet d’augmenter son chiffre d’affaires et d’attirer une nouvelle clientèle.

Vans x Vincent Van Gogh


« En unifiant les iconiques œuvres d'art de Van Gogh aux emblématiques styles Vans, notre partenariat emmène l'art de Vincent "Off The Wall", c'est-à-dire au-delà des sentiers battus et dans le monde pour un tout nouveau public, extérieur au musée », explique Adriaan Dönszelmann, le directeur de l'institution.

Ainsi, après Marvel ou Karl Lagerfeld, la marque streetwear à la chaussure slip on, un temps réservé aux skateurs et désormais convoitée par la fashion sphère, échange son motif damier culte, pour des imprimés inspirés des chefs d'œuvre du peintre néerlandais : Le Crâne, Amandier en fleurs, Les Tournesols, Vieilles Vignes avec une femme et Autoportrait. Cinq toiles du prolifique artiste, qui en peignit tout de même 2100 durant ses dix années de carrière.

Louis Vuitton x 24 Sèvres


On ne trouvait déjà pas de pièces Louis Vuitton disponibles en ligne ailleurs que sur le site 24sevres.com et sur le propre site Internet de la griffe. Les deux enseignes vont plus loin dans l'exclusivité cet été en proposant cinq nouvelles pièces. Enfin, « nouvelles » n'est pas le terme le plus approprié ici : l'historique maison de luxe et son prolifique directeur artistique Nicolas Ghesquière repense à des pièces iconiques.

H&M et Moschino


La collaboration sera intitulée Moschino [TV] H&M. Pourquoi l’insert du « TV » ? Car la griffe dirigée par Jeremy Scott depuis 2013 a su tirer son épingle du jeu en surfant sur la vague pop culture. Et parce que la promotion de cette future collection reprend le concept du « zapping » télévisuel pour l'étendre aux réseaux sociaux : plusieurs supports, plusieurs formats, toujours plus d'interactivité. Pour Ann-Sofie Johansson, la conseillère en création d’H&M, cette association était une évidence : « Jeremy Scott est incroyable – il sait comment s’amuser avec la mode, et comment créer du lien avec ses fans à travers le monde. » Les vêtements arriveront sur Internet et dans une sélection de boutiques le 8 novembre. L'attente va être longue.

Noholita x Mon petit bikini


"Ne pas bronzer sans style" ... Tel est l'esprit de la collection capsule entre Monpetitbikini et la blogueuse Noholita. On retrouve dans cette collection bohème chic, l'univers de Noholita et toutes les grandes tendances de l'été 2018.  La collection se décline aussi bien autour de petits bikinis que de maillots de bain une pièce, en passant par des crop-top et des culottes taille haute.
De quoi satisfaire toutes les morphologies et toutes les lectrices de Noholita !


NOS DERNIERS ARTICLES :




Nous vous présentons 116 statistiques expliquant comment les personnes dans le monde utilisent les plateformes sociales. Sur internet tout est enregistré, chaque vue, chaque click, chaque inscription, etc. Les plateformes sociales sont donc au courant de toutes les activités qu’il se passe sur leur réseau. Vous pourrez suite à ces données adapter votre stratégie social média selon votre cible en analyser les meilleures plateformes pour vos objectifs !

NOMBRE D’UTILISATEURS

  • Facebook : 2,72 milliards d'utilisateurs
  • Google+ : 111 millions d'utilisateurs
  • Instagram : 800 millions d'utilisateurs
  • LinkedIn : 500 millions d'utilisateurs
  • Pinterest : 200 millions d'utilisateurs
  • Snapchat : 178 millions d'utilisateurs
  • Twitter : 330 millions d'utilisateurs
  • Wechat : 1,12 milliards d'utilisateurs
  • Weibo : 600 millions d'utilisateurs
  • WhatsApp : 900 millions d'utilisateurs
  • Youtube : 1, 5 milliards d'utilisateurs

SOCIAL MEDIA


  • En juillet 2018, la population totale est de 7,6 milliards d'habitants.
  • Internet compte 4,2 milliards d'utilisateurs.
  • Il y a aujourd'hui 3,3 milliards d'utilisateurs des médias sociaux a.k.a " socionautes".
  • En moyenne, les personnes comptent 5,54 comptes sur les médias sociaux (comptes actifs).
  • 91% des marques utilisent les plateformes sociales avec au moins deux comptes crées en ligne.
  • 81% des petites et moyennes entreprises utilisent les principales plateformes sociales.
  • Les utilisateurs d'Internet ont en moyenne 7,6 comptes sur les médias sociaux.
  • Les utilisateurs des médias sociaux étaient au nombre de 121 millions entre Q2 2017 et Q3 2017.
  • Un nouveau compte sur les médias sociaux se crée toutes les 15 secondes.
  • Facebook Messenger et Whatsapp gèrent 60 milliards de messages par jour.

SOCIAL MEDIA BUSINESS

  • Les médias sociaux ont généré 8,3 milliards de dollars provenant des publicités en 2015.
  • Le budget publicitaire sur les médias sociaux en 2016 est de 40 milliards de dollars.
  • 38% des entreprises ont dépensé plus de 20% de leur budget publicitaire sur les plateformes sociales en 2015.
  • Seulement 20 entreprises du Fortune 500 entreprises fidélisent leurs clients sur Facebook, tandis que 83% ont un compte sur Twitter.
  • Les utilisateurs âgés entre 55-64 ans sont deux fois plus susceptible de s'engager à travers du contenu en ligne.
  • 96% des personnes qui discutent des marques en ligne ne suivent pas leurs comptes sur les médias sociaux.
  • 78% des personnes qui se plaignent d'une marque via Twitter attendent une réponse de la marque dans l'heure.

CONTENUS MARKETING


  • Sur Wordpress uniquement, 91,8 millions de billets de blog sont publiés chaque mois.
  • Une étude réalisée en 2011 par AOL / Nielsen a montré que 27 millions de contenus étaient partagés chaque jour et qu'aujourd'hui 3,2 milliards d'images sont partagées chaque jour.
  • Les trois principales tactiques de marketing de contenu sont le contenu des médias sociaux (83%), les blogs (80%) et les bulletins d'information par email (77%).
  • 89% des marketeurs B2B utilisent des stratégies de marketing de contenu.

LES VIDEOS SUR LES MEDIAS SOCIAUX

  • Facebook compte 8 milliards de vues de vidéos quotidiennes en moyenne pour 500 millions d'utilisateurs.
  • Les utilisateurs de Snapchat comptent également 8 milliards de vues de vidéos quotidiennes en moyenne (en l'espace de quelques années seulement).
  • Les adultes américains passent en moyenne 1 heure et 16 minutes par jour à regarder des vidéos sur des appareils numériques.
  • Aux États-Unis, 175,4 millions de personnes regardaient du contenu vidéo numérique.
  • 78% des personnes regardent des vidéos en ligne chaque semaine, 55% en regardent chaque jour.
  • On estime que la vidéo représentera plus de 74% du trafic en ligne en 2019.

NOS DERNIERS ARTICLES :




Instagram, réseaux social racheté il y a quelques années par Facebook, devient de plus en plus puissant auprès des marques et individus. De nouveaux métiers ont été créés avec la montée en puissance des réseaux sociaux, un marché commercial s’est développé avec la possibilité de vendre sur ses plateformes. Bref, ces géants du net ne cessent de créer de nouvelles fonctionnalités pour devenir les numéros 1 de tous les réseaux sociaux.

Il y a plus d’un mois, Instagram nous dévoilait une nouvelle fonctionnalité sur l’application étant l’IGTV où apparaissaient des vidéos longs formats (pouvant aller jusqu’à une heure) de nos comptes favoris et de célébrités.

Vous pouvez désormais voir lorsque vos amis sont en ligne sur Instagram !

L’application souhaite connecter les individus au mieux entre eux et faciliter les échanges de contenus. Lorsque vos amis seront connectés sur Instagram, vous pourrez voir un rond vert à côté de leur photo de profil sur plusieurs endroits de la publication.

Les Stickers Questions apparaissent sur Instagram

Une nouvelle fonctionnalité est apparue sur Instagram depuis quelques semaines : celles des stickers questions qui permet à vos abonnés de poser des questions auxquelles vous pourrez leur répondre. C’est un moyen original de discuter avec ses amis pour mieux se connaître et d’un point de vue professionnel, de partager avec ses clients/ communauté sur le réseau social. Vous pouvez ajouter un sticker question à votre story en le sélectionnant dans la colonne sticker. Précision : ces questions ne sont pas anonymes ! En effet, dans les stories nous ne voyons pas le nom de l’utilisateur qui pose la question, mais le destinataire quant à lui reçoit le compte Instagram auquel est associé la question.

 Intégrez des musiques à vos stories !

Aujourd’hui, il est possible d’intégrer à ses stories une chanson de son choix. Selon l’endroit où vous êtes, le moment que vous capturez, libre à vous d’introduire la musique que vous voulez pour illustrer vos vidéos. Instagram stories est utilisé par 400 millions de personnes chaque jour et Instagram veut désormais offrir à sa communauté une nouvelle façon d’être proche de leurs amis et abonnés.

Ce sont donc plusieurs nouveautés qui ne cessent de sortir chaque mois sur Instagram, rendant le réseau social indispensable pour bon nombre de personnes. L’avantage est que tout le monde y trouve son compte que ce soit d’un point de vue utilisateur, consommateur ou encore vendeur !

Avec le développement de plus en plus poussé de la plateforme, cela favorise les connexions et échanges entre les individu, et permet aux influenceurs et aux marques de créer des liens avec leur communauté. En effet, désormais, il est possible d’être proche d’une marque, de son image et même de son équipe… ce qui favorise beaucoup le commerce de beaucoup d’entre elles !


NOS DERNIERS ARTICLES :



A travers les vidéos de vos youTubeurs et youTubeuses préférés se cachent de réelles entreprises et un vrai business qui aident tant les influenceurs à se développer et vivre de ce métier que les marques à se faire connaitre et de maximiser leurs ventes.

Quel est le processus ?

Généralement les marques font appel aux youTubeurs pour toucher un public précis : les jeunes, de la façon la plus efficace ! Le pôle marketing de l’entreprise va alors contacter soit des agences de communication digitale ou de placements de produits afin qu’elles trouvent les youTubeurs idéaux pour leurs campagnes ou bien les vidéastes eux-mêmes ! Pour la marque il reste ensuite à créer le projet voulu, quel genre de publicités elle veut mettre en place avec l’influenceur et la question du salaire… en effet, un youTubeur d’un millier d’abonnés n’aura pas le même cachet qu’un youTubeur ayant moins de 1000 abonnés !

Les différents types de partenariats marques / YouTubeurs

Cependant l’influenceur n’est pas toujours rémunéré, il peut réaliser une vidéo à propos de tels ou tels produits d’une marque, en échange de se voir offrir les produits en question gratuitement. Il y’a des plateformes d’influence marketing spécialisées dans les collaborations gratuites entre marques et influenceurs (un post en échange d’un produit) comme notre plateforme Hivency.

Les collaborations peuvent notamment être sous forme de voyages, événements, soirées de lancements de produits, etc. après lesquels les youTubeurs peuvent créer du contenu et faire à travers ces événements de la publicité pour les marques. Par exemple, Norman et ses vacances en Andorre à travers l’écran, cache un partenariat (il était invité) avec l'agence Andorra Winter Guest, qui lui a proposé (avec d’autres influenceurs) une longue liste d'activités exceptionnelles à partager sur Instagram !

Nous retrouvons ensuite des partenariats rémunérés, il s’agit alors ici de placements de produits. En effet, la marque va faire appel à un youtubeur afin qu’il parle de son produit ou service, le commente et le fasse découvrir à sa communauté. Il peut même arriver que certains partenariats soient très précis et prescrivent aux influenceurs des phrases types à placer dans leurs vidéos (plus rare, car il y’a une certaine manque de liberté dans ces échanges).

Pour finir, nous retrouvons aussi des vidéos totalement sponsorisées. La vidéo créée par le youTubeur aura pour seul sujet la marque en question. Cela est intéressant pour les deux côtés, car le budget sera plus élevé et les marques s’investiront beaucoup plus dans ce projet (plus de budget, plus de mise en scène et en situation) pour des vidéos ambitieuses, créatives et originales.



Cette nouvelle forme de communication digitale avec les stars de YouTube a donc plusieurs points positifs pour les marques : cela leur permet de frapper fort, une publicité sous la forme d’une vidéo sur un grand compte d’influenceur va générer beaucoup de visibilité, notoriété et crédibilité. C’est alors de futurs clients potentiels qui seront touchés par ces publicités.

Cependant attention : il est important de choisir le bon influenceur avec qui associer sa marque et partager ses valeurs comme nous l’explique Benjamin Brunschwig de Kiehl's : « Il arrive que les influenceuses n'aient pas forcément le profil adapté à la marque, leur public sur YouTube est jeune et n'est pas forcément un public d'acheteurs, et les autres consommatrices, qui ne suivent pas vraiment YouTube, ne s'identifient pas aux influenceuses.»

NOS DERNIERS ARTICLES :



L’été est la période où les blogs sont souvent laissés de côté, voire délaissés ! En effet, la plupart des personnes ne travaillent pas durant le mois d’août par exemple, et ne publient plus sur leurs réseaux sociaux. C’est pourtant le moment parfait pour accroître sa visibilité et élargir son audience.

Malgré ce que l’on pourrait croire, l’été, juillet et août plus précisément sont les mois où il est le plus important et favorable de s'occuper de la rédaction d’articles et de la création de contenu. Bien que vous ayez le droit de faire une pause, à des vacances, nous vous donnons quelques conseils pour booster votre visibilité et notoriété sur internet, en créant du contenu sur votre blog au mois d’août !

Pourquoi créer du contenu l’été ?

Au mois de juillet / août, la plupart des personnes sont en vacances, occupées, déconnectées, mais beaucoup sont ceux aussi qui ne partent pas et sont à la recherche de contenus à consommer ou à partager ! Il y’aura donc plus de facilités pour votre blog d’être vu et partagé à ce moment. Cependant, il faut avoir les bons outils pour propager son contenu : tout d’abord, pensez à utiliser les bons hashtags sur Twitter et d’assurer la promotion de vos posts avec l’aide d’un outil de marketing automation. Grâce à cela, vous gagnerez en visibilité au milieu des contenus qui se feront plus rares. Pensez également à revoir la stratégie digitale de votre site internet.

Comment s’organiser ?

Il faut prendre de l’avance. En effet, vous pouvez pour être tranquille en vacances, préparer vos contenus durant le moins de juin/juillet (ou même avant) qui seront diffusés pendant vos congés. Cela vous permettra de réfléchir à de bons sujets, sur des thèmes de fond, que vous aurez eu le temps de préparer et d’approfondir. Vous pourrez ensuite programmer vos articles sur votre site, comme WordPress aux dates et heures que vous souhaitez 😊

Comment calculer les effets ?

Lorsque vous reprendrez vos activités, vous pourrez analyser toutes vos interactions et les visites sur votre blog. Vous pouvez aussi optimiser votre contenu grâce au référencement SEO (c’est le moment de s’en servir durant l’été avec attirer plus de monde sur votre site et être vu sur Google). Vos articles auront une portée plus importante et pourront être lus par un maximum de personnes. Grâce à cela vous favoriserez le partage de vos contenus, qui se font rares à cette période !

A ne pas oublier…

Pensez à préparer vos sujets et vos contenus à l’avance, puis programmez-les aux dates prédéfinies. Ensuite seront utiliser vos solutions d’automation et de référencement sur internet. Vous pourrez définir votre stratégie sociale media pour l’été et définir un bon rythme de partage de vos publications (combien de publications par heure, jour, sur quel réseau social, etc.) pour une réelle efficacité !


NOS DERNIERS ARTICLES :




Aujourd’hui, les influenceurs sont une réelle source d’inspiration pour leur communauté. C’est d’ailleurs à eux que l’on va se référer la plupart du temps pour trouver un bon restaurant à tel endroit, choisir un hôtel dans tel pays, quels habits sont à la mode en ce moment, bref ils ont un réel pouvoir de publicité et d’achat sur les individus.

Le monde du tourisme a su tirer profit de ces nouveaux métiers et en profite de plus en plus pour faire rêver les gens, attirer le plus de monde et créer de la notoriété pour le lieu. Instagram par exemple, est un des outils le plus adapté à cette communication, où les photos de paysages, hôtels, lieux atypiques sont le plus vus et recherchés (exemple avec beautiful destination, beautiful hotel, etc.)!

Marie Prat, Brand Social Media Manager pour AccorHotels et Ibis a expliqué que : « Les Millenials rejettent littéralement la publicité traditionnelle. » et que lorsqu’un blogueur collabore avec une entreprise du Tourisme « c’est aussi pour lui un bon moyen d’élargir son audience à l’international » !

Une liberté de contenu



Cependant, l’influenceur voyage ayant un contenu artistique (photos, vidéos, blog) doit avoir une liberté vis-à-vis de son temps et de son rendu. L’influenceur doit être libre de poster le contenu de son choix selon Marie Prat. Une vision partagée par Alex Vizeo (blogueur voyage) pour qui travailler avec une marque signifie avoir carte blanche. « On doit rester indépendant et avoir de vraie valeur. Tout est question de confiance. », a-t-elle déclaré.

De ce fait, les influenceurs n’ont pas de salaire fixe. « On est payé au cas par cas », explique Alex Vizeo. « Parfois on signe des contrats ou l’on doit poster 2 vidéos ou 3 articles par jour. Pour nos posts sur les réseaux sociaux, c’est plutôt au feeling », déclare quant à lui Bruno Maltor (blogueur voyage).

Qui sont les influenceurs français les plus importants dans l’univers du tourisme ?




Pour définir l’influence d’un blogueur, plusieurs critères entrent en compte. Il faut regarder le nombre de followers qu’il détient sur ses réseaux sociaux et le montant qu’il demande pour réaliser un post sur ses réseaux (sponsorisé). Résultat, Olivier Wong (@wonguy974) décroche la première place des blogueur français influents avec plus de 205 000 followers (environ 840 € par post), devant Bruno Maltor (@brunomaltor), 133 000 followers (environ 512 € par post) et Mary Quincy (@mary_quincy), 123 000 followers (environs 497 € par post).



Exemple de buzz d’influence marketing dans l’univers du voyage et de la découverte



L’offre de stage de Bruno Maltor : « lemeilleur stage du monde » « Même si tout le monde pense que je suis en vacances, être blogueur, c’est beaucoup de boulot ! Afin de continuer à partager mes aventures, mes histoires, mes photos, j’ai décidé d’embaucher un stagiaire… LE/LA STAGIAIRE. »  L’offre donnait très envie, il s'agissait de : suivre un blogueur-voyageur autour du monde pendant six mois afin de l’aider à rédiger du contenu, des vidéos, et communiquer autour de ses expériences, le tout rémunéré 1.000€ bruts par mois, avec un pied-à-terre  à Prague. 

Cette histoire a fait le tour d’internet, a été reprise dans plusieurs journaux, site internet, et bruno a fait face à plus de 800 candidatures pour ce fameux stage au cœur de l’influence marketing.

Le monde du tourisme, attire et séduit de plus en plus, car c’est vrai, qui ne rêve pas d’être à « leur » place ? Les influenceurs ont pour but de nous faire voyager mais surtout de nous donner des idées et créer des envies. Quoi de plus bénéfique et efficace pour les entreprises dans le secteur du tourisme ? 😊


NOS DERNIERS ARTICLES :